Free Screening for Head and Neck Cancer

From Komu.com

The free cancer screenings were a part of national Head and Neck Cancer Awareness Week. The screenings were a part of a walk-in clinic, so appointments were not necessary.

The National Cancer Institute estimates that 50,000 Americans have some form of head or neck cancer. Ear, nose and throat doctor at the Ellis Fischel Cancer Center Jeff Jorgensen said 85% of of head and neck cancers are related to tobacco use.

"The bottom line is we are trying to get people to stop smoking. And stop using any tobacco products for that matter," Jorgensen said.

Norman Larson was one of the 150 people who attended the screening.  He was a smoker during his young adult life, but was not concerned that he had cancer. He came to the screening because he was in Columbia visiting his mother.

Regina woman accused of giving her baby tobacco and heart medication

From Calgary Herald

Rebecca Dawn Wyatt, a 20-year-old Regina woman, has been charged with attempting to endanger the life of her baby by giving the child tobacco and Ramipril, a medication used to treat heart failure and hypertension.

Wyatt appeared in custody at Regina Provincial Court on Friday morning to face charges of administering a noxious substance and aggravated assault.

The petite blonde buried her face in her hands as Judge Murray Hinds read the charges aloud in court.

"I understand you’re upset, Rebecca, but do you understand what I said?" Hinds asked.

Wyatt nodded yes.

The offences are alleged to have occurred between March 25 and April 15.

Regina Police Service spokeswoman Lara Guzik-Rostad said police began investigating after receiving a call on April 1 about "a young child with unusual medical conditions."

Wyatt was arrested on Thursday.

The Crown initially opposed Wyatt’s release from custody on Friday morning, but later consented to her release on a number of conditions, including that she live with her mother, abide by a 10 p.m. curfew, and abstain from using drugs and alcohol or going into bars.

Eye-Opener: Should MLB ban smokeless tobacco?

From USA Today

A Congressional committee this week exhorted Major League Baseball to ban smokeless tobacco products during games. The lawmakers put the onus on MLB to be role models for young people who dip.

Yes, it might curb usage if baseball players weren’t seen spitting in between every pitch. But is it MLB’s obligation to lead the way on this issue? And don’t we have a closet smoker in the White House right now? How about if he quits tobacco first?

So anyway, there are a lot of angles to this argument. What’s your take?

Le chauffeur dormait : 5 millions de cigarettes volées

Selon Le Parisien

Vers 5h30, des inconnus ont subtilisé la moitié de la marchandise du semi-remorque, arrêté pour la nuit sur un parking de l’autoroute A2 en direction d’Oberhausen (ouest), sans réveiller le chauffeur du poids lourd, un Polonais de 35 ans, a-t-elle ajouté.

USA: extinction des cigarettes dans les sous-marins à la fin de l’année

Selon AFP

De récents tests ont prouvé, que malgré notre technologie de purification de l’atmosphère, il y a des niveaux inacceptables de résidus de fumée dans l’atmosphère d’un submersible", a déclaré le vice-amiral John Donnelly, commandant des forces sous-marines dans un communiqué.

"La seule façon d’éliminer les risques pour les marins non-fumeurs est d’arrêter la cigarette à bord de nos sous-marins", a-t-il ajouté. L’interdiction entre en vigueur "pas plus tard que le 31 décembre 2010".

La décision se base sur une étude menée en 2009 par le laboratoire sous-marin des forces navales à bord de neuf bâtiments. Elle a montré que "les marins non-fumeurs étaient exposés à des niveaux quantifiables de fumée de tabac" et donc aux risques liés au tabagisme passif.

Pour les aider à arrêter de fumer, les marins se verront distribuer des patchs et chewing-gums à la nicotine mais ne pourront pas avoir recours aux médicaments de sevrage tabagique tel Zyban ou Chantix, qui peuvent avoir des effets neuropsychiatriques et sont interdits dans les sous-marins.

Jusqu’ici, la permission de fumer dans les 57 submersibles américains relevait du commandant de bord qui désignait des endroits spécifiques où allumer une cigarette.

Selon une étude commandée l’été dernier par le Pentagone à l’Institut américain de médecine (IOM), les soldats américains fument bien plus que la moyenne de la population et les guerres d’Irak et d’Afghanistan ont relancé la consommation de tabac.

DEPRESSION : 1 personne dépressive sur 2 fume

Selon Santé Log

Les “dépressifs” sont généralement fumeurs et de gros fumeurs. Ils ont plus de difficultés à s’arrêter. C’est à nouveau une analyse des données de la fameuse étude cohorte National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) qui livre ces résultats. Des conclusions qui contribuent à mieux comprendre le profil des fumeurs et à améliorer les modes d’intervention en sevrage tabagique.

A l’analyse des données NHANES (2005-2008), environ 7% des adultes âgés de 20 ans et plusont souffertou souffrent d’une dépression. Les personnes dépressives s’avèrent plus susceptibles de fumer et près de la moitié des adultes de moins de 55 ans souffrant de dépression sont au même moment fumeurs alors que moins de 25% de la population sans dépression fument. Des études précédentes avaient déjà démontré que les personnes souffrant de maladies mentales représentent une part disproportionnée des cigarettes consommées aux États-Unis. Depuis 1964, date de publication du premier rapport sur le tabagisme du Secrétariat à la Santé (Ministère américain), le tabagisme chez les adultes aux États-Unis a été réduit de moitié. Toutefois, 21% de la population adulte fume encore. Et rappelons que la dépression touche 121 millions de personnes de dans le monde qui sont donc plus de 60 millions de fumeurs en puissance.

La proportion d’adultes qui fument a tendance à augmenter avec la sévérité de la dépression. Même les personnes présentant des symptômes dépressifs légers en dessous du seuil de diagnostic de la dépression, apparaissent plus susceptibles de fumer que les personnes ne présentant aucun symptôme dépressif. Deux indicateurs caractéristiques des “gros fumeurs” apparaissent fréquemment chez les personnes ateintes de dépression, le nombre important de cigarettes fumées quotidiennement et la dépendance permanente à la nicotine*.

Principaux résultats :
-Les adultes âgés de 20 ans et plus, souffrant de dépression sont plus susceptibles d’être des fumeurs de cigarettes que les personnes non dépressives,
-les femmes qui souffrent de dépression présentent des taux de tabagisme comparables à ceux des hommesatteints de dépression, alors que les femmes non dépressives fument en général moins que les hommes,
-le taux de dépressions est lié au taux de fumeurs,
-les fumeurs souffrant de dépression fument plus que les fumeurs non dépressifs. En majorité, ils fument leur première cigarette dans les 5 mn suivant le réveil* et consomment plus d’un paquet de cigarettes par jour,
-les adultes souffrant de dépression s’arrêtent moins fréquemment de fumer que les autres fumeurs.

Tabac: amende de 260 millions d’euros à des fabricants de tabac et distributeurs

Selon AFP

Imperial Tobacco, le fabricant des Gauloises et des Gitanes, a lui-même annoncé avoir été condamné à lui seul à 112,3 millions de livres (127,7 M EUR), et entend faire appel.

Les supermarchés Sainsbury, qui ont dénoncé ces pratiques auxquelles ils avaient participé, ont échappé à l’amende.

L’amende de 225 millions de livres est la plus forte jamais prononcée à ce jour par l’OFT dans un cas d’infraction à la loi sur la Concurrence de 1998.

Les faits remontent aux années 2001 à 2003. L’OFT, qui réglemente la concurrence au Royaume-Uni, indique avoir découvert que les fabricants, Imperial Tobacco et Gallaher (racheté en 2007 par Japan Tobacco International), avaient des accords individuels avec les détaillants de telle sorte qu’ils alignent les prix de leurs marques sur celles de leurs concurrents.

Ces arrangements, selon l’OFT, "ont restreint la capacité de ces détaillants à déterminer leurs prix de vente de manière indépendante et enfreignent la loi sur la Concurrence de 1998".

Les détaillants concernés sont Asda, la Co-operative, First Quench, Morrisons, One Stop, Safeway, Sainsbury, Shell (dans ses stations-services) Somerfield et TM Retail.

Le responsable de l’OFT pour cette enquête, Simon Williams, a estimé que "de telles pratiques, qui empêchent les détaillants d’établir de manière indépendante les prix de revente de marques concurrentes, sont illégales, et qu’elles peuvent amener à une réduction de la concurrence et désavantager en fin de compte les consommateurs".

Selon lui, l’amende prononcée "enverra un message fort, montrant que de telles pratiques, qui pourraient sur leur principe s’appliquer à la vente de nombreux produits, peuvent engendrer des amendes substantielles pour ceux qui s’y engageraient".

Gallaher a été condamné à 50,4 millions de livres d’amende.

Les détaillants ont bénéficié de plus ou moins de mansuétude de la part de l’OFT, en fonction de leur participation à l’enquête et de la manière dont ils ont ou non reconnu les faits. Sainsbury échappe à l’amende, tandis que les plus condamnés sont Asda et la Co-operative, avec des amendes d’un peu plus de 14 millions de livres chacun.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.